projets infrastructures Inde

Quelles infrastructures pour l’Inde de demain ?

Vous vous intéressez aux nouveaux projets d’infrastructure indiens et vous souhaiteriez investir mais vous hésitez encore ? Faites confiance à une personne d’expérience pour vous accompagner dans vos projets de la manière la plus efficace !

Ceci est le 2e article d’une série proposée par Asie Traductions sur l’analyse socio-économique de l’Inde. Il a pour vocation de vous éclairer sur les particularités de l’Inde, son territoire et son économie, et surtout comment bien analyser les informations sur ce pays !

L’Inde possède de nombreuses grandes villes éloignées les unes des autres.

Tout comme la colonisation britannique l’a découvert et démontré, les grandes villes de l’Inde sont réparties sur ses côtes et le long des grands fleuves (Gange, Narmada, Godavari, Krishna, Kaveri)

Les grands projets d’infrastructures de transports (trains et routes) suivent donc ces tracés.

L’Inde étant une péninsule, les villes côtières ne sont jamais très loin les unes des autres, même d’Ouest en Est, mais certaines différences topographiques peuvent les rendre partiellement inaccessibles. Les villes des plaines côtières sont séparées de l’intérieur du pays par deux chaînes de montagnes parallèles à la mer, les Ghats, suivies de zones plus ou moins désertes.

 « L’Inde souhaitant pouvoir faire relier efficacement ses différentes villes, fera plus facilement confiance à des entreprises expertes dans l’aménagement du territoire. »

L’Inde possède une économie ouverte depuis plus longtemps que la Chine et les premiers investisseurs se sont implantés surtout au Sud afin de minimiser les coûts de transports maritimes. Mais le Nord du pays a longtemps été négligé par les investisseurs étrangers et constitue aujourd’hui une nouvelle cible de prospection.

« De nombreuses opportunités sont encore à prendre en Inde du Nord, où le manque d’infrastructures est criant mais où le salaire moyen et la lourdeur administrative est bien moins présente qu’au Sud. »

Et c’est au Nord que l’Inde est le plus uniforme en termes linguistiques. Non seulement, la connaissance du hindi y est plus forte, d’autant que les langues régionales diffèrent peu de celui-ci, mais en plus, faute de développement, la connaissance de l’anglais y est moins prononcée.

Vous aurez donc tout intérêt à vous faire accompagner par un interprète hindiphone afin de ne rien manquer des opportunités de négociations avec des fournisseurs locaux ou des représentants de l’état.

Nous l’aurons compris, les Indes au pluriel ne sont désormais plus qu’une vieille expression coloniale anglaise et la nation, Rahstra (राष्ट्र), de cet immense pays commence à s’affirmer. L’Inde mérite donc d’être découverte (ou plutôt re-découverte) à la lumière de ces informations.

Je peux vous accompagner dans la rédaction et la traduction des contrats de partenariat que vous pourrez nouer dans le cadre de l’obtention de ces projets.

C’est mon métier depuis plusieurs années et je peux aisément vous aider dans ces démarches, retrouvez toutes les informations sur notre page http://www.asie-traductions.com

A bientôt !